Espace Client

Compte pénibilité : des facteurs de risques reportés et repensés

Toute l'actualité Sociale

Quelques nouveautés pour les crédits d'impôt des entreprises

Toute l'actualité Fiscale

Les sacs en plastique de caisse : interdits ou pas ?

Toute l'actualité Juridique
conseil

Espace Conseil

Remise en cause des avantages fiscaux liés aux investissements dans les bois et forêts - 09 septembre 2015

J'ai entendu dire que le gouvernement, dans le cadre de ses travaux préparatoires du budget pour 2016, envisageait de supprimer certains avantages fiscaux consentis aux propriétaires de bois et forêts ou de parts de groupements forestiers. Qu'en est-il à ce jour ?

Interrogé sur cette thématique, le ministre de l'Agriculture a tenu à rassurer les contribuables concernés. Bien que cette piste ait été, en effet, explorée un moment donné, le gouvernement n'envisage pas de remettre en cause l'exonération à concurrence des 3/4 de la valeur du bien de l'assiette de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Pour le ministre, cette fiscalité de « faveur » permet de soutenir la filière et constitue une forme de compensation à la détention d'un capital forestier dont la gestion s'effectue sur le long terme et qui conduit généralement à une faible rentabilité.

Précision : en contrepartie de cet avantage fiscal, le propriétaire s'engage à exploiter pendant 30 ans et à produire un certificat de gestion durable ainsi qu'un bilan de mise en œuvre du document de gestion durable.

Toutefois, le ministre a précisé que ces mesures imposent de s'assurer que les engagements pris par les propriétaires en termes de gestion durable de leurs forêts soient respectés, ce à quoi veille le gouvernement en renforçant la coordination de l'action des services forestiers et fiscaux dans les départements.