Espace Client

Quelle gratification pour les stagiaires en 2016 ?

Toute l'actualité Sociale

Loi de finances pour 2016 : déclaration des revenus et paiement en ligne

Toute l'actualité Fiscale

Les pénalités de retard de paiement peuvent produire des intérêts !

Toute l'actualité Juridique
conseil

Espace Conseil

Crédits immobiliers : les taux de fin d'année en baisse - 17 décembre 2015

En décembre, les taux des crédits immobiliers ont baissé en moyenne de 5 à 15 points de base par rapport à ceux du mois de novembre.

Les mouvements des taux des crédits immobiliers font à nouveau couler beaucoup d'encre. Et pour cause, alors que certains professionnels pronostiquaient une longue remontée des taux, c'est finalement l'inverse qui s'est produit. En effet, on observe que les principales banques ont réajusté à la baisse leurs grilles de taux depuis le mois d'octobre. Le mois de décembre ne faisant pas figure d'exception : les dernières baisses constatées vont de 5 à 15 points de base en moyenne. Ce qui permet aujourd'hui, à l'appui d'un dossier emprunteur solide, d'espérer obtenir un prêt à 1,70 % sur 15 ans et 2,05 % sur 20 ans. La remontée assez rapide des taux l'été dernier a donc été vite gommée, les taux étant revenus à leur niveau de janvier 2015.

Soulignons que cette baisse des taux a été rendue possible grâce notamment à la politique toujours aussi accommodante de la Banque centrale européenne (BCE) qui a confirmé dernièrement qu'elle ne modifierait pas ses taux directeurs (0,05 %). Mais l'OAT 10 ans a également joué un rôle en affichant un taux sous la barre de 1 % (0,904 % au 14 décembre 2015).

Précision : le taux directeur est un outil permettant à la BCE d'influer notamment sur les conditions de refinancement des banques. L'OAT 10 ans a, quant à elle, un impact sur le niveau des taux des crédits immobiliers proposés par les établissements financiers.

Par ailleurs, 2016 devrait être une année marquée par des volumes de prêts aussi importants qu'en 2015. La conjonction de plusieurs facteurs va en effet permettre ce phénomène : les prix de l'immobilier se sont stabilisés, les taux de crédits restent bas et les mesures fiscales sont incitatives (par exemple, extension du dispositif du prêt à taux zéro, dispositif Pinel...). Un redémarrage du marché immobilier est donc attendu dans les prochains mois.